Élévation, entre boulevard Mansart et les pavillons

Le projet, assujetti aux règles urbaines, n’en revendique pas moins une certaine autonomie.

Cette entité résidentielle conjugue singularité et appartenance au dispositif de la composition urbaine d’ensemble pour  composer et inventer dans l’ordinaire de la chose habitée.

Le projet pose la question des rapports, a priori contradictoires, entre la cohérence d’un ensemble et l’autonomie formelle de ses éléments. Il s’agit d’un travail sur l’identité autant que sur l’usage.

Plus que la traduction littérale des règles urbaines imposées par le PLU, les différents bâtiments du projet proposent une relation de connivence entre espace habité et espace public ou privatif.

Hall traverssant sur un espace vert

La particularité du site Mansart  est de présenter une situation traversante entre la ville et le paysage, entre rue circulée et mail piéton au calme.

Cette transversalité initie le projet et constitue l’occasion de trouver des qualités spatiales et d’usage.

Le projet se décompose en deux géométries, la première en «plots» s’élève à R+5 sur le boulevard Mansart, et constitue un front bâti discontinu offrant des vues sur la promenade piétonne, la deuxième en «peignes» transversaux de R+3, accompagne les vues et dégage des jardins en cœur d’îlot.

Un des enjeux de ce projet est celui des percées visuelles du Boulevard vers la promenade piétonne.

Espaces exterieurs généreux

Les plots, côté rue, appartiennent à la ville, et font l’objet d’une certaine rigueur géométrique, qui s’intégrera au tissu urbain.

Ils offrent néanmoins de multiples césures dans le front bâti laissant apercevoir l’intimité du cœur d’îlot.

Les peignes, côté jardin appartiennent au cœur d’ilot et seront largement déployés sur celui-ci, leurs façades feront l’objet d’un traitement plus animé.

La situation privilégiée de l’angle de l’îlot est l’occasion d’une géométrie et d’une programmation particulière que constitue le local d’activité offrant appel.

En répondant à la contrainte du PLU de retrait sur le boulevard Mansart  le plot d’angle est désaxé et le peigne contigüe à celui-ci s’élève à R+4 (à contrario des peignes intérieurs) offrant ainsi une véritable façade urbaine.

Élévation le long du boulevard Mansart
Terrasse au premier niveau